website statistics Tout un été sans Facebook - PDF Books Online
Hot Best Seller

Tout un été sans Facebook

Availability: Ready to download

Mutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait de Mutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait de pouvoir un jour enquêter à nouveau sur un meurtre autre que celui d’un écureuil, une série d’effroyables assassinats et disparitions viennent (enfin) troubler la tranquillité des lieux, mettant à l’épreuve ses connaissances littéraires. Puértolas signe un drôle de thriller loufoque, un poilar !


Compare

Mutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait de Mutée disciplinairement à New York, Colorado, un petit village du fin fond de l’Amérique, raciste, sans couverture mobile et où il ne se passe jamais rien, la lieutenant de police de couleur noire, à forte corpulence, Agatha Crispies a trouvé un échappatoire à son désœuvrement dans l’animation d’un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu’elle désespérait de pouvoir un jour enquêter à nouveau sur un meurtre autre que celui d’un écureuil, une série d’effroyables assassinats et disparitions viennent (enfin) troubler la tranquillité des lieux, mettant à l’épreuve ses connaissances littéraires. Puértolas signe un drôle de thriller loufoque, un poilar !

30 review for Tout un été sans Facebook

  1. 5 out of 5

    Hedieh Madani

    بسیار خندیدم. فقط دست من بود کتاب رو یه ویراستاری اساسی می کردم.

  2. 4 out of 5

    Clarabel

    Une comédie policière parfaitement burlesque, avec une héroïne sémillante et rusée. Agatha raffole des acides gras saturés, assume ses grosses fesses, elle est noire et vit dans une ville raciste (New York, Colorado, étant aussi la seule localité du pays à n'avoir aucun réseau internet, un seul feu tricolore et pas moins de 198 ronds-points). Elle dévore les romans policiers et est actuellement la présidente du plus grand club de lecture (3 membres) ! http://blogclarabel.canalblog.com/arc... Une comédie policière parfaitement burlesque, avec une héroïne sémillante et rusée. Agatha raffole des acides gras saturés, assume ses grosses fesses, elle est noire et vit dans une ville raciste (New York, Colorado, étant aussi la seule localité du pays à n'avoir aucun réseau internet, un seul feu tricolore et pas moins de 198 ronds-points). Elle dévore les romans policiers et est actuellement la présidente du plus grand club de lecture (3 membres) ! http://blogclarabel.canalblog.com/arc...

  3. 4 out of 5

    Tannaz

    راستش من خیلی زیاد دوستش داشتم

  4. 5 out of 5

    Janka

    asi som na zlej vlne.. :-/ sorry

  5. 4 out of 5

    Edición ilustrada

    Este libro tiene un humor "peculiar", a veces divertido, a veces vulgar. Me llamó la atención la sinopsis y decidí leerlo porque me pareció divertida, pero esta novela no es para mí. La protagonista, Agatha Crispies, es un personaje "loco" con el que a veces me reí. Es una apasionada de los libros, y es por ello que se hacen referencias a obras de la literatura a lo largo de la narración. Además, como dejar de mencionar la increíble imaginación del autor, pero hasta aquí llega lo bueno... En gene Este libro tiene un humor "peculiar", a veces divertido, a veces vulgar. Me llamó la atención la sinopsis y decidí leerlo porque me pareció divertida, pero esta novela no es para mí. La protagonista, Agatha Crispies, es un personaje "loco" con el que a veces me reí. Es una apasionada de los libros, y es por ello que se hacen referencias a obras de la literatura a lo largo de la narración. Además, como dejar de mencionar la increíble imaginación del autor, pero hasta aquí llega lo bueno... En general, los chistes no me parecieron graciosos, y la historia está llena de estereotipos sobre la mujer y sobre la raza negra... Horrible, no congenié con el humor del autor. El final está bien, y aunque la lectura no es pesada, y el autor tiene una buena pluma, no compensa todo lo negativo que me aportó durante la lectura.

  6. 4 out of 5

    Soinua

    Si durase la mitad, valdría la pena el doble.

  7. 5 out of 5

    Masoome

    واااااااااااااااااااای از این کتاب بی نظیر فوق العاده ی خنده دار باحال ماجراجویانه ی کتاب خوانانه!! داستانش درباره زن سیاه پوست چاقیه به اسم آگاتا کریسپی (اسم داداشش ژول ورن کریسپیه!!) که افسر پلیسه و یک عالمه کتاب خونده و حالا می خواد یه پرونده ی قتل های زنجیره ای رو حل کنه. دوست دارم به خاطر این که خیلی جاها اسم کتاب ها و نویسنده ها پانویس نداشت و اگر مخاطب کتاب، کتاب خوان نبود، نمی تونست بفهمه که دقیقاً منظور نویسنده چیه، یک ستاره کم کنم، اما دلم نمیاد. 4.7 امتیازم به این کتابه!

  8. 4 out of 5

    Estíbaliz Montero Iniesta

    YOUTUBE / INSTAGRAM / RESEÑA EN WRAP UP DICIEMBRE He congeniado muy poquito con este libro, y creo que sobre todo se debe al humor que contiene. No es para nada el humor que casa conmigo, por decirlo suave, es bastante peculiar, como mínimo. La protagonista es la detective Agatha Crispies, y aunque coincido con ella en su amor por los libros, en realidad no me ha caído nada bien. Porque, por un lado, aunque hace muchas reflexiones sobre la literatura, en muchas no estoy de acuerdo con ella, tiene YOUTUBE / INSTAGRAM / RESEÑA EN WRAP UP DICIEMBRE He congeniado muy poquito con este libro, y creo que sobre todo se debe al humor que contiene. No es para nada el humor que casa conmigo, por decirlo suave, es bastante peculiar, como mínimo. La protagonista es la detective Agatha Crispies, y aunque coincido con ella en su amor por los libros, en realidad no me ha caído nada bien. Porque, por un lado, aunque hace muchas reflexiones sobre la literatura, en muchas no estoy de acuerdo con ella, tiene un punto de vista bastante pedante en ocasiones, y en otros, completamente ridículo. Y por otro lado es que la protagonista es demasiado. Demasiado diferente, demasiado extra, demasiado todo. Que yo entiendo que un autor quiera crear a un personaje único, pero se ha pasado. No me ha parecido muy creíble y desde luego me ha caído fatal. Aparte de no congeniar con el humor tan particular del libro, sí que debo decir que la resolución del misterio de asesinato me sorprendió, lo cual es un punto positivo, pero no sirve para compensar lo malo (para mí) del libro.

  9. 4 out of 5

    Iman Eyitayo

    Un roman qui, malgré de nombreuses bonnes idées et une intrigue correcte (voire une fin intéressante), m'a un peu énervée, il faut le dire... En dehors du fait que le personnage féminin soit un peu limite, les blagues sont vraiment de bas étages (et pas drôles, selon moi) et surtout, bien que l'auteur choisit d'avoir un personnage noir qui vit aux Etats-Unis comme personnage principal, on a l'impression de n'enchaîner que des stéréotypes sans réelle connaissance de la femme noire et encore moins Un roman qui, malgré de nombreuses bonnes idées et une intrigue correcte (voire une fin intéressante), m'a un peu énervée, il faut le dire... En dehors du fait que le personnage féminin soit un peu limite, les blagues sont vraiment de bas étages (et pas drôles, selon moi) et surtout, bien que l'auteur choisit d'avoir un personnage noir qui vit aux Etats-Unis comme personnage principal, on a l'impression de n'enchaîner que des stéréotypes sans réelle connaissance de la femme noire et encore moins de sa place aux USA. Je trouve ça dommage, d'autant plus que je suis noire et qu'il est rare que je trouve des personnages principaux de ma couleur dans un ouvrage. Et quand c'est le cas, on sent que l'auteur ne sait pas vraiment de quoi il parle :(

  10. 5 out of 5

    patrycja [🌙]

    2.5/5 ta książka była wypełniona po brzegi stereotypami i wręcz nienawistnymi komentarzami, które zostały ubrane w otoczkę żartu. była nawet wciągająca i szybko się czytało, ale ze stylem autora i jego obraźliwym ‚humorem’ się nie polubię i po więcej jego książek z pewnością nie sięgnę.

  11. 5 out of 5

    Paulina

    Nienawidzę, że w Książkach to polecali i wgl dawno nie czytalam takiej slabizny

  12. 5 out of 5

    Moshtagh ghurdarvazi

    سرگرم کننده!اما کسانی که ادبیات کلاسیک رو نخواندند این تاب را نخوانند که سرشار از اسپویل کلاسیک هاست!

  13. 4 out of 5

    Maha

    Je sais, la couverture est moche et le titre franchement racoleur. Mais si vous décidez de passer ce mur de préjugés, je vous garanti que vous ne serez pas déçus ! Ce petit livre bleu est bien plus intelligent qu'il ne le laisse paraitre. Et si vous connaissez Romain Puértolas, (L'extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa) vous savez très bien que c'est un habitué des couvertures moches et des titres racoleurs. Pourtant, on passe toujours un bon moment avec lui ! Je sais, la couverture est moche et le titre franchement racoleur. Mais si vous décidez de passer ce mur de préjugés, je vous garanti que vous ne serez pas déçus ! Ce petit livre bleu est bien plus intelligent qu'il ne le laisse paraitre. Et si vous connaissez Romain Puértolas, (L'extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa) vous savez très bien que c'est un habitué des couvertures moches et des titres racoleurs. Pourtant, on passe toujours un bon moment avec lui ! Une parodie de roman noir complétement déjantée ! Ma première impression, après lecture des 5 premières pages a été : "Waho on dirait le film d'Eric Lartigau Qui a tué Pamela Rose ?"! En plus intelligent peut-être. Notre héroïne est atypique, pour un polar. C'est une jeune femme noire, obèse, confiante, cultivée et pleine d'humour. Autant vous dire, qu'elle détonne sur tout les points dans ce coin reculé du Colorado. Elle tombe régulièrement dans des situations rocambolesques, analyse les scènes de crimes en interprétant curieusement le manuel officiel du bon flic et colle des miettes de donuts au chocolat partout où elle passe. Vous allez l'adorer ! Une critique de l'Amérique profonde Malbouffe (avec un détective qui s'appelle McDo, des policiers accrocs aux donuts, vous allez en voir passer des kilocalories dans ce roman !), racisme (notre héroïne à la peau d'ébène et son supérieur y sont confrontée en permanence), obésité, manque de culture, libéralisme destructeur (payer des ouvrier 3$ la journée et trouver ça normal), climatoscepticisme (ce livre est bourré d’écureuils radioactifs) ... Le rêve américain ... de Trump. Une déclaration d'amour à la littérature. Agatha est la présidente du prestigieux club de lecture de New-York, Colorado. Elle analyse tout ce qui se passe dans sa vie à la lumière des romans qu'elle a lu. Elle est capable de citer de tête des auteurs très différents : Agatha Christie, Harper Lee, Gaston Leroux, Alexandre Dumas, Stefan Zweig, Hemingway ou bien encore Edgar Allan Poe.

  14. 4 out of 5

    Isa Bonilla

    A mí me ha parecido una novela muy original, con toques de humor unido a una trama tipo Agatha Christie ( el nombre de la protagonista es una especie de homenaje a la escritora) y nos sorprende con un final prácticamente inesperado, durante toda la novela va dando pistas de quien puede ser el asesino y para nada me podía imaginar el resultado. Desde luego que Agatha Crispies es un personaje super peculiar, una policía un tanto desastrosa y a su vez una fanatica de la literatura; es un personaje A mí me ha parecido una novela muy original, con toques de humor unido a una trama tipo Agatha Christie ( el nombre de la protagonista es una especie de homenaje a la escritora) y nos sorprende con un final prácticamente inesperado, durante toda la novela va dando pistas de quien puede ser el asesino y para nada me podía imaginar el resultado. Desde luego que Agatha Crispies es un personaje super peculiar, una policía un tanto desastrosa y a su vez una fanatica de la literatura; es un personaje que no se avergüenza de su aspecto físico ni de su color, es más yo diría que se siente orgullosa de ser quien es y disfruta con su ansia por los Donuts, así tiene el pandero como una plaza de toros y se siente orgullosa por ello, le trae al pairo lo que opinen los demás. El libro se hace ameno y ágil de leer con un humor diferente.

  15. 4 out of 5

    Christine Van Heertum

    Il arrive malheureusement de porter son choix sur un livre qui sera une grosse déception, voire une très grosse déception ... un livre qui n'apporte aucun moment de félicité, de bonheur, de sourire - et ce même si le résumé promet un humour très drôle ... C'est le cas pour "Tout un été sans Facebook" ... une histoire bourrée de clichés malvenus, un humour très au ras des pâquerettes (pauvres pâquerettes), une histoire sans profondeur. En me connectant sur Goodreads pour y compléter mon compte-rend Il arrive malheureusement de porter son choix sur un livre qui sera une grosse déception, voire une très grosse déception ... un livre qui n'apporte aucun moment de félicité, de bonheur, de sourire - et ce même si le résumé promet un humour très drôle ... C'est le cas pour "Tout un été sans Facebook" ... une histoire bourrée de clichés malvenus, un humour très au ras des pâquerettes (pauvres pâquerettes), une histoire sans profondeur. En me connectant sur Goodreads pour y compléter mon compte-rendu, je me suis rendue compte que j'avais lu un autre ouvrage du même auteur, et que cet ouvrage avais très rapidement trouvé le chemin de la poubelle virtuelle de ma liseuse ... j'ai nommé "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" ... Conclusion, en ce qui me concerne, j'oublie cet auteur ...

  16. 4 out of 5

    Samhain

    Actually, it's worth a 2.5/5 because the main character and the twists were truly refreshing, and the craziness of Puértolas' writing is still there. It's too bad I finally rally behind his main critics about his habit of using entire pages to praise other books. We get it, you love books, there's no need to do this ad nauseam in all your stories! It's also the farthest thing from immersive, mainly because for some reason the author decided to set the action in the USA but kept everything super Actually, it's worth a 2.5/5 because the main character and the twists were truly refreshing, and the craziness of Puértolas' writing is still there. It's too bad I finally rally behind his main critics about his habit of using entire pages to praise other books. We get it, you love books, there's no need to do this ad nauseam in all your stories! It's also the farthest thing from immersive, mainly because for some reason the author decided to set the action in the USA but kept everything super french, from the shops to the stuff the characters make references to, with a massive stop at wtf-station for the use of a Carte Vitale which is solely french. If you're not going to commit to the settings, nor do any research about the USA, why bother in the first place? All in all, it's a good detective story but a meh novel.

  17. 5 out of 5

    Elle

    I really don't know what I'm feeling about this book... I'll reserve my rating until a later time, after I had time to sort my thoughts. Edit on December 21st 2018: After thinking about it, I'm rating this book 2.5* rounded up to 3*, because it kept my interest enough to want to know who the culprit was. But I struggled with the writing, I was not convinced with these typically-French references used in an American setting (it almost felt like a badly translated novel) and all the literary comments I really don't know what I'm feeling about this book... I'll reserve my rating until a later time, after I had time to sort my thoughts. Edit on December 21st 2018: After thinking about it, I'm rating this book 2.5* rounded up to 3*, because it kept my interest enough to want to know who the culprit was. But I struggled with the writing, I was not convinced with these typically-French references used in an American setting (it almost felt like a badly translated novel) and all the literary comments were annoying at the least, some were even spoilery...

  18. 4 out of 5

    Niina Niemispelto

    This novel was actually quite entertaining to read with all the literary references and blatent stereotypes, but the sheer size of it put me off reading it after my summer vacation ended. It took me quite a while to pick it up again and discover that with the short chapters it was pretty good breakfast reading. The ending was not my favorate, but then again the whole plot was so bizarre that the ending was fitting.

  19. 4 out of 5

    Raphaëlle

    "Poilar" un peu lourdingue, avec des références littéraires ad nauseam. La fin est surprenante mais pas suffisamment pour lire les 400p précédentes truffées de clichés sur les femmes et les noirs tous plus lourds les uns que les autres. "Poilar" un peu lourdingue, avec des références littéraires ad nauseam. La fin est surprenante mais pas suffisamment pour lire les 400p précédentes truffées de clichés sur les femmes et les noirs tous plus lourds les uns que les autres.

  20. 5 out of 5

    Malihe63

    واقعا نمیدونم بگم این کتاب خوب بود یا بد اما قطعا میتونم بگم اندازه تعاریف پشت جلدش که خیلی جذاب نشون میده کتاب رو نبود

  21. 4 out of 5

    Guillaume

    Premier livre de cet écrivain pour moi. Dur dur de ne pas lâcher pour connaitre la fin. Un grand WTF !

  22. 4 out of 5

    Marina Ortega

    http://www.cargadaconlibros.com/mini-... http://www.cargadaconlibros.com/mini-...

  23. 4 out of 5

    Katell BOUALI

    Nous sommes dans une improbable petite ville américaine homonyme de la grande New York city, perdue au fin fond du Colorado. New York, Colorado, n'a pas de couverture internet donc pas de réseaux sociaux, pas de possibilité de « zoner » sur la toile, pas de téléphone portable. Si elle n'a pas d'internet, elle a été, par contre, dotée de cent quatre-vingt-dix-huit ronds points par son maire qui souhaite faire fuir les touristes. Il y a un seul et unique feu tricolore sur lequel les « chats » de Ma Nous sommes dans une improbable petite ville américaine homonyme de la grande New York city, perdue au fin fond du Colorado. New York, Colorado, n'a pas de couverture internet donc pas de réseaux sociaux, pas de possibilité de « zoner » sur la toile, pas de téléphone portable. Si elle n'a pas d'internet, elle a été, par contre, dotée de cent quatre-vingt-dix-huit ronds points par son maire qui souhaite faire fuir les touristes. Il y a un seul et unique feu tricolore sur lequel les « chats » de Madame Jennings. Le commissariat s'ennuie au point de mettre en place des clubs : tricot, fléchettes et rots, sudoku et le sacro saint club lecture dirigé par la lieutenant Agatha Crispies... cela ne s'invente pas... mutée de New York New York, suite à une mesure disciplinaire. L'inespéré survient : un meurtre dont le mystère rappelle celui du Mystère de la chambre jaune. Agatha Crispies saute sur l'occasion pour tenter de résoudre l'affaire et espérer retourner à New York New York. Agatha est une femme noire, obèse, à la coiffure hallucinante, circulant en voiture de fonction sponsorisé par « Le trou divin » fabricant de donuts. Elle mange des donuts à longueur de journée, les enfourne tel un monstre glouton. Elle sera confrontée au shériff de la ville située à deux heures de route de NY Colorado, ville la plus proche dotée d'un réseau. Le nom du bonhomme ? Mac Donald ! Lui aime qu'il ne se passe absolument rien dans le Colorado et dans le coin particulièrement alors qu'Agatha s'ennuie au bord de la déprime. Le meurtre survient à point nommé. C'est alors que le lecteur se retrouve piégé par la verve de l'auteur, par ses facéties, ses trouvailles rafraîchissantes, ses clins d'oeil et ses références aux romans cultes qu'ils soient policiers ou non. L'histoire est tellement rocambolesque qu'on se retrouve lié au récit, il faut le dire loufoque, sans pouvoir s'en échapper : d'abord parce que le déroulement de l'enquête est prenant, ensuite parce qu'on ne veut s'émanciper du livre et encore moins le fermer définitivement avant la fin. On veut savoir, on veut connaître le nom de l'assassin dont les meurtres sont de vraies boucheries : cent cinquante coups d'aiguille à tricoter, cent cinquante coups de fléchette, de quoi s'interroger sur le mental de ce dernier. Et on court, court, court à chaque page tournée. Et on court, court, court après chaque piste ou péripéties. Et on court, court, court parce que la lecture est joyeuse, truffée de facéties et d'indices invisibles qu'on ne comprendra que longtemps après. Cela ne vous rappelle rien ? Vraiment rien ? Allez, lisez, amusez-vous et appréciez l'hameçonnage de l'auteur passé maître dans l'art de ferrer son lecteur, victime consentante de la randonnée pour un tueur*. J'avais beaucoup aimé « L'incroyable voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea », j'ai vraiment apprécié cet opus qui distille, sans qu'on y prête garde tous les éléments pour éclairer sa lanterne. C'est un éloge à la littérature policière, un hymne à la lecture et au plaisir de lire. Morceau choisi parce que la relation du lecteur au livre c'est cela: « Le livre est un bon compagnon, un ami, un amant. Il se glisse dans notre lit, dans notre bain, sur notre sofa. La lecture est un moment de solitude que l'on partage avec des personnages, une histoire que l'on fait nôtre. Un livre, c'est quelque chose de très personnel, on ne l'interprète pas tous de la même façon, il ne réveille pas les même émotions en chacun de nous. Que les gens lisent ce qu'ils veulent ! Ce qui les fait le plus vibrer, croire, rêver, mais qu'ils lisent ! »

  24. 5 out of 5

    Magali Carbone

    Un roman vraiment très drôle et très agréable à lire. Entre roman policier et roman sur la littérature, on s'attache aux personnages dans cet univers burlesque ! J'ai adoré ! Encore un roman de Puértolas qui m'a fait rire et dont l'intrigue originale m'a tenue en haleine ;) Un roman vraiment très drôle et très agréable à lire. Entre roman policier et roman sur la littérature, on s'attache aux personnages dans cet univers burlesque ! J'ai adoré ! Encore un roman de Puértolas qui m'a fait rire et dont l'intrigue originale m'a tenue en haleine ;)

  25. 4 out of 5

    Zeta

    Decidí leer este libro porque me interesó bastante la sinopsis, me pareció divertida y al empezar a leer el libro me gustó porque tenía buenos toques de humor, pero hay algunas partes humorísticas que no me agradaron por el hecho en el que varios personajes se meten con el físico y color de piel de la protagonista. Sé que el autor lo hace a propósito con esos toques humorísticos para que veamos como realmente siguen siendo de racistas y machistas en algunos lugares. Me parece bien que lo haga pa Decidí leer este libro porque me interesó bastante la sinopsis, me pareció divertida y al empezar a leer el libro me gustó porque tenía buenos toques de humor, pero hay algunas partes humorísticas que no me agradaron por el hecho en el que varios personajes se meten con el físico y color de piel de la protagonista. Sé que el autor lo hace a propósito con esos toques humorísticos para que veamos como realmente siguen siendo de racistas y machistas en algunos lugares. Me parece bien que lo haga para concienciar, pero también puede ser que haya lectores que no vean el doble sentido a ese humor y no les siente bien. En lo personal a mi no me ha gustado y ni tan si quiera me ha resultado gracioso esa clase de humor aún sabiendo que va con doble sentido, pero para gustos se hicieron los colores.  En cuanto a los personajes creo que el escritor ha proyectado muy bien la personalidad de cada uno, sobre todo el de la protagonista, me parece un puntazo la personalidad tan carismática y singular que tiene. Así que desde luego la caracterización de los personajes creo que están bastante bien llevados a cabo. Hablando de la trama me parece que está muy bien elaborada, tiene su punto misterioso y humorístico que le dan bastante vida a la historia (salvo por los detalles que mencioné al principio que no me gustaron). El hilo argumental no está mal, es cierto que a veces se va un poco por las ramas, sobre todo en cuanto a la literatura se refiere ya que hay muchos guiños literarios, pero por lo demás creo que es una buena historia e incluso original. Para finalizar solo diré que el desenlace es bastante inesperado, yo al comienzo de la historia nunca hubiese imaginado tal final a lo cual dice mucho de la gran imaginación que tiene el escritor. La lectura ha estado bien, sí que es cierto que me ha resultado pesada en algunas ocasiones, pero la mayor parte del libro ha sido ameno y de fácil lectura. Además la historia no es muy larga, cuenta con unas 352 páginas así que si se quiere, se lee con bastante rapidez.

  26. 4 out of 5

    Valérie Sangpages

    Un livre tout à fait spécial mais attention dans le bon sens du terme. Poilar ? C'est clairement le terme ! Tout un été sans Facebook, c'est décalé, c'est un humour absolument excellent, c'est un parcours littéraire, c'est en fait quelque chose qui ne se décrit pas vraiment mais qui se lit et s'apprécie sans modération. Un livre qu'on ne lit pas que pour son intrigue mais aussi pour son côté rocambolesque. Son héroïne Agatha Crispies (rien que le nom devrait vous donner le ton !) est une épopée à Un livre tout à fait spécial mais attention dans le bon sens du terme. Poilar ? C'est clairement le terme ! Tout un été sans Facebook, c'est décalé, c'est un humour absolument excellent, c'est un parcours littéraire, c'est en fait quelque chose qui ne se décrit pas vraiment mais qui se lit et s'apprécie sans modération. Un livre qu'on ne lit pas que pour son intrigue mais aussi pour son côté rocambolesque. Son héroïne Agatha Crispies (rien que le nom devrait vous donner le ton !) est une épopée à elle toute seule. Et les autres personnages ne sont pas en reste, croyez-moi ! En fait, tout le monde y trouverait son compte, amateur de polar ou pas et c'est bien loin d'être une évidence ! Un pied de nez à Facebook, une ode au trou perdu, presque un manuel de tricot. Il y aurait tant de descriptifs que je n'aurai pas assez de lignes pour l'écrire. Un livre récréatif, léger mais pas que...Puisque ce qui m'a le plus percutée dans ce récit est que derrière cet humour et ce côté léger se cache, en fait, énormément de choses. Comme si l'auteur y avait caché des messages subliminaux... Il est au final bien plus sordide et noir que l'on voudrait le croire de prime abord. Bien plus sensible et touchant... A ne plus vraiment savoir ce que l'on ressent vraiment ! Perturbant tout ça ? Et si en plus, je vous dis qu'il réussit même à nous surprendre et nous bluffer ? Quoi qu'il en soit Romain Puértolas manie la plume avec dextérité et réussit un vrai tour de force ! C'est du grand art, y a rien à redire ! Le final ? Absolument génial et j'aurai presque envie de vous dire de le commencer par la fin...vilain que vous êtes...qui avez l'habitude de lire la dernière page 😜 (Chose que jamais, O grand jamais je ne ferai ! Voilà qui est dit) Et la grande question reste: Est-il possible de survivre à tout un été sans Facebook ?

  27. 4 out of 5

    Izzy readeuse

    Après l’excellentissime Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Romain Puértolas s’attaque au genre du roman policier et nous livre une enquête totalement déjantée! Il n’a rien perdu de son incomparable style et sa plume est toujours aussi affutée. Chaque phrase est un délice qu’on prend plaisir à savourer. Ne vous fiez pas à son nom, Agatha Crispies n’a rien d’une Miss Marple. La force de caractère de cette afro-américaine qui se nourrit exclusivement de donu Après l’excellentissime Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, Romain Puértolas s’attaque au genre du roman policier et nous livre une enquête totalement déjantée! Il n’a rien perdu de son incomparable style et sa plume est toujours aussi affutée. Chaque phrase est un délice qu’on prend plaisir à savourer. Ne vous fiez pas à son nom, Agatha Crispies n’a rien d’une Miss Marple. La force de caractère de cette afro-américaine qui se nourrit exclusivement de donuts au chocolat est à peu près égale à sa forte corpulence et à son insatiable goût pour la lecture. Ce n’est pas pour rien que la lieutenant a choisi d’animer le club de lecture du commissariat, elle y connait un rayon en matière de littérature! On suit avec enthousiasme Agatha dans ses folles élucubrations et ses histoires de cœur autour d’une pizza en kit suédoise jusqu’au dénouement et son twist final totalement inattendue! Et oui, qui aurait pu se douter que James Joyce était à l’origine de toute cette histoire d’une loufoquerie désopilante. Et comme il est diablement machiavélique, il a même pensé à tous ceux qui ont la sale habitude d’aller voir directement le nom de l’assassin à la fin du livre avant de le commencer. Un véritable coup de génie de la part de l’auteur et rien que pour ça, foncez dévorer ce livre! ma chronique ; https://wereallmadaboutbooks.wordpres...

  28. 4 out of 5

    Bukhari

    J'ai trouvé ce livre drôle avec son humour décalé et déjanté. Amusant et parfois vulgaire, il raconte comment une policière, Agatha Crispies est mutée à New York dans le Colorado depuis New York, New York et sa vie banale là-bas loin de tout. Elle est passionnée des livres et elle n'hésite pas de faire plein de références à des œuvres littéraires tout au long du livre. De plus, elle dirige un club de lecture, le plus grand (et le seul d'ailleurs) dans cette ville paumée de Colorado. Un jour, elle J'ai trouvé ce livre drôle avec son humour décalé et déjanté. Amusant et parfois vulgaire, il raconte comment une policière, Agatha Crispies est mutée à New York dans le Colorado depuis New York, New York et sa vie banale là-bas loin de tout. Elle est passionnée des livres et elle n'hésite pas de faire plein de références à des œuvres littéraires tout au long du livre. De plus, elle dirige un club de lecture, le plus grand (et le seul d'ailleurs) dans cette ville paumée de Colorado. Un jour, elle se charge d'enquêter sur un meurtre dans une ville à 2 heures de route. La mort de l'homme, tué de façon mystérieuse (150 coups d'aiguille à tricoter) relève bien des interrogations. S'ajoutent à cela d'autres meurtres qui laissent présager la trace d'un tueur en série. Ce livre ne prétend pas d'être de la grande littérature, mais il a réussi à me faire rire plusieurs fois pendant ma lecture. Un changement brutal des deux livres déprimants qui précédaient celui-ci. Léger et divertissant.

  29. 5 out of 5

    Rosesinparis

    If you have some time on the beach or during your summer holidays, this book can be good for your summer break read. Police novel, telling the story of a police woman who was living in NY but because of her incompetence, she was forced to move to another state, where phones, internet and all modern technology is not existing. She is pursuing her dream, going back to the "civilisation". And all means are accepted for that. Moreover, when she has to investigate on the 3 murders that have occured i If you have some time on the beach or during your summer holidays, this book can be good for your summer break read. Police novel, telling the story of a police woman who was living in NY but because of her incompetence, she was forced to move to another state, where phones, internet and all modern technology is not existing. She is pursuing her dream, going back to the "civilisation". And all means are accepted for that. Moreover, when she has to investigate on the 3 murders that have occured in this part of the USA, where in général, nothing happens. Personal opinion: light novel.

  30. 5 out of 5

    Bela

    Me parece un libro el cual solo se puede definir con una palabra, perfecto😍 me parece que es un libro que se sale del clásico de este género y lo hace aún más entretenido por su humor. Mucha gente dice que es racista pero acaso no son cosas que pasan en la realidad, porque si esas cosas pasan y porque un escritor lo plasme en un libro ya se le tacha de racista, pues no A mi personalmente me ha encantado😍

Add a review

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Loading...
We use cookies to give you the best online experience. By using our website you agree to our use of cookies in accordance with our cookie policy.